Isabelle Mathivat nait en 1981 et grandit en Creuse.

Très sensible à l’Art, Isabelle Mathivat étudie les arts-plastiques dès le lycée. Elle poursuit ensuite son cursus à l’Ecole des Beaux-arts de Beaune, puis à la Faculté d’arts-plastiques de Toulouse.

Ces années d’études sont l’occasion d’expérimenter différents médiums. Elle apprend à utiliser la photographie ou l’installation, mais c’est déjà la peinture qu’elle affectionne le plus. A l’Université elle approfondit ses connaissances en histoire et en philosophie de l’Art et apprend à élaborer une réflexion autour de sa pratique.

Après l’arrêt de ses études en 2004,  Isabelle commence à travailler dans une clinique psychiatrique. Elle met en place un atelier artistique au sein duquel chaque patient peut venir s’initier aux techniques du dessin, de la peinture et du modelage.
Cette expérience marque un vrai tournant dans sa vie.  C’est l’occasion de sortir de la solitude de l’atelier pour aller vers l’autre, partager, échanger… vient par la même occasion la nécessité de d’élargir l’éventail des techniques et de rendre ces dernières accessibles à chaque patient pour que l’activité soit valorisante et porteuse d’émotions positives

Constatant que la pratique artistique pouvait contribuer au bien-être de ces personnes, elle  choisi de se former à l’art-thérapie moderne et obtient son diplôme à la Faculté de Médecine de Tours en 2014.

Parallèlement à son travail d’art-thérapeute, Isabelle Mathivat n’a jamais cessé de peindre. Sa pratique picturale est aujourd’hui essentiellement abstraite.

Le fait de se débarrasser de la forme et du sens lui permet d’aller à l’essentiel, de chercher de manière plus intuitive un mode d’expression capable de traduire de façon plus sensible ses émotions.

Le travail du portrait est une pratique secondaire qu’elle effectue surtout sur commande. C’est une approche différente qui lui permet de travailler de manière plus académique avec d’autres outils comme le pastel.

Parmi les peintres qu’elle admire, on trouve Vassily Kandinsky, Jackson Pollock et les expressionnistes abstraits américains. De la même manière, on retrouve également plus proches de nous, Zao Wou-Ki et Gerhard Richter.